Exposition Visite Libre à Le Pompidou du 16 au 15 septembre 2018

Du

16 dimanche septembre 2018

au

15 samedi septembre 2018

09h00

Ancienne Église Saint-flour (D 9 Puis Chemin Communal)

Plus d'infos sur l'exposition Visite Libre à Le Pompidou

L'ancienne église de Saint-Flour du Pompidou est située dans le département de la Lozère, dans la haute vallée Française, la « Cévennes des Cévennes », au creux d'un vallon, à un kilomètre du Pompidou et de la corniche des Cévennes, route qui relie Florac (23km) au nord, à Saint-Jean-du-Gard (30 Km) au sud et permet la traversée des Cévennes des Highlands à la Toscane, selon le titre d'un excellent article paru dans La Croix (N° des 21-22 août 2004).

Joyau de pierre dans un écrin de verdure, loin du monde et du bruit, c'est un lieu magique et accueillant, havre de méditation et de paix.

Elle est ouverte à tous, croyants de toutes confessions et incroyants qui y viennent en grand nombre et en apprécient l'harmonie et l'extraordinaire acoustique.

Église romane dont les murs et le sol sont en pierres calcaires et la toiture en lauzes de schiste, elle abrite, outre sa nef, trois chapelles latérales construites ou aménagées deux ou trois siècles plus tard et de style gothique.

Ses parties romanes remontant au XIIe siècle comprennent la porte d'entrée en plein cintre sur linteau, coté sud, l'ancienne porte actuellement murée, à l'ouest, une fenêtre au dessus de la porte sud dont la voussure est constituée par quatre arcs successifs formant des gradins, la nef en berceau brisé, l'abside voûtée en cul-de-four, les deux niches latérales et deux des fenêtre l'abside.

Au XIVe siècle, un porche protégeant l'entrée actuelle à été ajouté présentant une croix à huit pointes dans la partie supérieure et trois pierres sculptées à gauche de l'entrée.

Au XVe siècle, une chapelle nord dont on nebsait si elle a été construite à cette époque ou seulement aménagée, présente à la croisée d'ogive une étoile à huit branches comportant, en son centre, un écu blasonné de quatre pontes et surmonté en chef de deux clefs entrecroisées correspondant aux armes des Grimoard, famille du pape cévenol Urbain V, né à Grissac, prés du Pont-de-Montvert. On remarque également dans cette chapelle deux chapiteaux, dont on reproduit de façon schématique les armes d'Urbain V, et une niche en accolade.

Une seconde chapelle nord se trouvant à la suite, aménagée au XVIe siècle, est plus sobre. La croisée d'ogive ne présente aucun ornement et repose sur des colonnettes. La seule décoration de cette chapelle est constituée par un modillon représentant un ange aux ailes déployées.

Également au XVIe siècle, une troisième chapelle créée de toutes pièces a été adjointe au bâtiment existant. Elle contient une niche en accolade et quatre modillons, tandis qu'à l'extérieur, contrairement aux autres parties de la construction, les pierres comportent de nombreuses marques de gabarit et de tâcheron....

L'église de Saint-Flour du Pompidou a été utilisée pour l'exercice du culte catholique jusqu'au milieu du XVIIIe siècle. Désaffectée, elle est devenue un abri à fourrage et à outillage agricole au profit du propriétaire de la ferme voisine qui y logeait également ses poules et ce jusqu'en 1956, année de son inscription à l'inventaire des Monuments Historiques.

Propriété de la commune du Pompidou qui se désintéressait de son sort, elle a été acquise en 1960 par le département de la Lozère malgré l'avis défavorable de l'architecte qui en déconseillait formellement l'achat aux motifs qu'elle était en ruine et qu'il n'existait pas de voie d'accès carrossable.

Grâce à cette situation, ce chef d'oeuvre en péril a pu être sauvé, le Conseil Général de la Lozère en ayant assuré la restauration en plusieurs étapes, avec le concours financier du Parc National des Cévennes, de la région Languedoc Roussillon et de l'État.

* 1969 : Consolidation de la voûte et réfection complète de la toiture en lauzes, pose d'une porte.

* 1973 : Création et pose de vitraux dus à une artiste allemande, Usula Graff, qui a réalisé de nombreux vitraux dans son pays, notamment dans la Rhur, et plus récemment aux États-Unis, dans l'état de Virginie .

* 1985 : Travaux de drainage et de dallage en remplacement du sol en terre battue.

* 1991 : Installation de l'éclairage.

Une dernière tranche de travaux reste à exécuter tant à l'intérieur qu'à l'extérieur intéressant notamment l'aménagement des abords, la création d'une aire de stationnement, l'aménagement paysager du cimetière contigu, etc....

À la suite du classement de l'église Saint-Flour du Pompidou parmi les Monuments Historiques de France ayant fait l'objet d'un arrêté du Ministre de la Culture et de la communication en date du 13 juin 2003, la charge de ces travaux doit être supportée à concurrence de moitié par l'État, et pour l'autre moitié, répartie entre les établissements publics (Parc National des Cévennes) et/ou les collectivités territoriales (département et région).